35-Cyber Harcélement Cyber Violence

 

Source des informations : Internet

N°35

 

Cyber-Harcèlement et Cyber-Violence

 

Prévention du cyber-harcèlement

Le cyber-harcèlement est une forme de harcèlement conduite par divers canaux numériques.

Il peut prendre différentes formes, comme la création de faux profils, la diffusion de rumeurs infondées ou encore l'envoi de messages d'insultes. Le cyber-harcèlement et le harcèlement traditionnel ont de nombreux points communs. Seule la forme change, puisqu'il s'agit d'agressions répétées sur le long terme envers un individu dans le but de nuire à celui-ci mais diffusées par des moyens de communication numériques. Seulement, avec les réseaux sociaux, les informations sont plus facilement conservées et peuvent se propager rapidement à un large nombre d'internautes connus ou non de la victime. L'anonymat et l'absence de face-à-face sont des caractéristiques propres au cyber-harcèlement, mettant en évidence les dangers d'Internet, où chaque internaute ayant laissé des traces sur Internet peut devenir victime de ce phénomène.

Vous trouverez ci-dessous des informations qui vous permettront d’identifier les cas, de lutter contre les comportements et d’aider votre enfant s’il est victime de cyber-harcèlement.

 

La responsabilité des adultes

Tous les adultes doivent agir ensemble pour prévenir et combattre le cyber-harcèlement. Ils ont responsabilité en termes de prévention mais aussi d’aide en cas de difficulté.

L’âge de début d’accès à internet se situe aux alentours de 9 ans et ne cesse de diminuer. Rapidement, l’enfant va être équipé avec un outil numérique personnel : ordinateur, téléphone portable ou/et tablette. A partir de ce moment, tous les adultes présents dans la vie de l’enfant peuvent l’accompagner dans son utilisation numérique.

 

Le cyber-harcèlement étant le risque le plus important auquel un enfant est exposé sur Internet, il est le devoir de tous de prévenir et combattre l’intimidation en ligne. Les premiers adultes à prodiguer aide et conseils en matière de sécurité sur Internet sont les parents (60%) puis les enseignants (43%) et enfin les pairs (26%). L’âge des premiers pas sur Internet est de plus en plus bas (9 ans en moyenne).

 

La responsabilité du personnel éducatif

L’Education Nationale a un rôle fondamental à jouer dans la transmission des valeurs liées à un usage responsable d’internet, et s’engage donc à informer les élèves sur :

- l’importance de parler des problèmes rencontrés avec les adultes de l’établissement et de venir en aide aux victimes ;

- les risques liés à l’utilisation des nouveaux médias la protection de leurs données personnelles et de leur vie privée ;

- le respect de la vie privée et du droit à l’image de leurs camarades.

Le personnel éducatif doit favoriser un usage sûr et éthique d’Internet et des téléphones et développer une culture d’entraide et de non tolérance à quelque forme de violence que ce soit. Le personnel éducatif doit favoriser un usage sûr et éthique d’Internet et des téléphones et développer une culture d’entraide et de non tolérance à quelque forme de violence que ce soit.

 

La responsabilité des parents

Les parents ont tendance, à considérer les technologies numériques comme le domaine réservé de leurs enfants qui auraient davantage d’habilités et de compétences. C’est souvent le cas pour la maitrise technique de l’outil, en revanche ils ont une réelle méconnaissance des règles de fonctionnement ou des risques encourus. Les jeunes oublient souvent sur Internet les règles de bon sens, les principes de précaution ou de respect de soi et des autres.

 

Que faire face à une situation de cyber-harcèlement?

- Garder des preuves (faire des captures d’écran avec son ordinateur ou le téléphone) ;

- En parler a une personne de confiance ;

- Faire un signalement en ligne pour stopper la diffusion du contenu inapproprié (les réseaux sociaux proposent de signaler de manière anonyme un contenu ou un utilisateur abusif) ;

- Porter plainte si cela s’avère nécessaire (la nouvelle loi de 4 aout 2014 reconnait le harcèlement moral comme un délit, dont la manifestation via outils numériques est un élément aggravant).

 

Identifier le cyber-harcèlement

Le cyber-harcèlement est défini comme « un acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus au moyen de formes de communication électroniques, de façon répétée à l’encontre d’une victime qui ne peut facilement se défendre seule ».

Le cyber-harcèlement se pratique via les téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux en ligne, courriers électroniques, réseaux sociaux, site de partage de photographies etc.

Il peut prendre plusieurs formes telles que :

- les intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne

- la propagation de rumeurs

- le piratage de comptes et l’usurpation d’identité digitale

- la création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’un camarade de classe

- la publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture

- le sexting (c’est la contraction de « sex » et « texting ». On peut le définir comme « Des images produites par les jeunes (17 ans et moins) qui représentant d’autres jeunes et qui pourraient être utilisées dans le cadre de la pornographie infantile

 

Prévention des cyber violences

Les cyber-violences regroupent en particulier :

  • les propos diffamatoires et discriminatoires ou à visée diffamatoire ou discriminatoire.
  • les propos humiliants, agressifs, injurieux ;
  • la divulgation d’informations ou d’images personnelles (volées et/ou modifiées et/ou choquantes) ;
  • la propagation de rumeurs ;
  • les intimidations, insultes, moqueries, menaces ;
  • les incitations à la haine ; l’usurpation d’identité, le piratage de compte…

Ces contenus sont envoyés, rendus publics ou partagés au moyen de formes électroniques de communication – applications, en particulier réseaux sociaux accessibles sur Internet, et/ou à partir de smartphones, tablettes, ordinateurs notamment. Les cyber-violences peuvent être le fait d’une ou de plusieurs personnes et viser un individu ou un groupe.

Si les cyber-violences ajoutent une dimension aux violences exercées dans d’autres cadres, elles possèdent des spécificités.

En effet, les outils numériques comportent la possibilité d’une dissémination très rapide de l’information :
un seul clic peut permettre d’atteindre un grand nombre de personnes. De plus, l’anonymat, facilité en ligne ou derrière un écran, favorise le sentiment d’impunité ou diminue la conscience des conséquences de ses actes ; il peut également rendre difficile l’identification de l’auteur.

Enfin, les cyber-violences n’ont pas de limite temporelle : elles peuvent s’exercer à toute heure du jour ou de la nuit et laissent des traces numériques (une photo publiée peut demeurer très longtemps sur Internet). L’auteur lui-même, une fois les agressions publiées sur la toile, ne peut maîtriser la diffusion des contenus.

 

Pour les cas de figure ci-dessous consultez les liens respectifs :

 

 

Nous sommes là pour vous aider. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez nous contacter sur ce site ou à notre adresse mail (ca.parents.eleves@gmail.com) ou encore déposer vos remarques ou questions dans la boîte aux lettres de l’association, située dans l’établissement.

De même pour chaque établissement, et en cas de besoins, un adhérent référent sera là pour vous apporter des précisions.

Copyright C.A.P.E. - Pamiers 09 - 2018

Date de dernière mise à jour : 14/01/2019